· 

Tir Cantonal Fribourgeois

Dimanche 30 juin 2019 à 09:00, cinq membres de la STCP se retrouvent sur le parc du stand de Vernand pour une balade du côté de Guin, puis en direction de Schmitten afin de participer au 30ème Tir Cantonal Fribourgeois 2019. Etaient présents : André Blanc, Véronique Foilliot, Marie-Jo Rodriguez, Pascal Bangerter et votre serviteur, Jacques Brechbühl. Maria da Conceiçaõ Blanc-Coelho se fait conduire directement par Jean-Louis, son mari.

 

Aux environs de 10:30, nous arrivons à la centrale de Guin, sommes rejoints par Maria et Jean-Louis Blanc, et prenons un petit café, juste avant le contrôle obligatoire de nos armes. Ensuite, nous récupérons nos livrets de fête et nous nous dirigeons vers le stand pistolet de Schmitten. L’organisation et le fléchage du parcours sont parfaits. L’accueil est évidemment très amical, les boissons sont rafraîchissantes et le repas est bien apprécié tout comme le service à table très classe.

 

A 13:30, tous ensemble nous rejoignons les pas de tir et les personnes responsables nous reçoivent cordialement à la manière suisse-allemande…c’est super ! 

 

Puis viennent les tirs…voilà, voilà…voilà ! Malheureusement, d’aucuns sont un peu déçus de leurs résultats, mais nous avons une excuse de taille… il fait chaud, très CHAUD cet après-midi… O.K., l’excuse est un peu facile, je l’avoue ! On accuse le coup et pour certains d’entre nous, il y aura encore des progrès à faire. 

 

Il y a eu beaucoup d’éclats de rire, nous nous sommes retrouvés entre copains et avons passé d’excellents moments ensemble. C’est cela qui est important ! Au final, nous comptabilisons un total de trois médailles gagnées de haute lutte par Maria da Conceiçaõ, André et Pascal. Honneur à Marie-Jo, tireuse débutante, qui n’a pas hésité à participer à ce tir, qui n’était pas des plus faciles. Pour les autres, il ne manquait que quelques points pour obtenir une médaille. Qu’à cela ne tienne, nous nous sommes vengés sur une meringue à double crème ! 

 

La journée se termine et nous sommes déjà sur le chemin du retour en direction du Centre de tir sportif de Vernand, toujours accompagnés par cette « tiaffe » caniculaire. 

 

Jacques Brechbühl

Moniteur de tir pistolet